Michel Sintès – Carnets de voyages

Michel Sintès voyage, nous dit-il, à la rencontre des fragments épars du monde idéal dont il porte la nostalgie prémonitoire.  Cartographie minutieuse et mensongère de ses voyages, ses carnets en seraient le précieux reliquaire.

          Son art faussement naïf, ni singulier, ni brut, s’est nourri d’un bric à brac d’influences : représentations médiévales, codex aztèque, cartographie, art-nouveau, pop-art, code de la route, conte, feuilleton, bande dessinée …

          Si la structure du récit suit à peu près celle du genre journaux et carnets de voyage (une chronique quotidienne mêlant relation des actions et description des lieux), le style narratif se caractérise par l’élimination de toute phrase écrite au profit d’un système codifié de pictogrammes. Seule subsiste en chiffres et en lettres la mention systématique des dates, heures, quantités et noms de lieux. En résulte une histoire en apparence très factuelle, où ne sont jamais clairement identifiés ni  héros ni  narrateur : l’auteur, le chien, ou le camion ?

Le voyage apocryphe

Avril 2020.   Drôles de vacances de Pâques !

Après un mois de télétravail, télédevoirs, télétout et télérien, on va encore devoir rester confinés à la maison.

A Die, les enfants décident que ça ne se passera pas comme ça. On va s’installer pour de bon dans le camion jaune, avec maman, le chat et le chien, et se jouer un vrai voyage, avec de vrais pique-niques et de vrais dodos.

Et nous, à St Ismier, sommes priés de les rejoindre illico, sous peine de déchéance de notre dignité de grands-parents.

Et les journées prennent un sens, au fil des messages échangés pour décider des itinéraires, des étapes, et des péripéties.

Retrouver la chronique, carnet d’un voyage apocryphe imaginé en avril-mai 2020 pendant la période de confinement, du 9 au 25 mars, à la médiathèque de St Ismier.

Michel Sintès animera à cette occasion un atelier de découverte du carnet de voyage les 10 et 24 mars. Un fac-simile de ce carnet sera édité par la médiathèque.

Du 18 mars au 3 avril, Michel Sintès montrera à la médiathèque de Crolles un ensemble plus vaste relatant des voyages réels entre 2008 et 2019.

%d blogueurs aiment cette page :