À qui appartient l’air ?

Fabien Bonzi Spacejunk 1506Ne cherchez pas à savoir, jouez le jeu des bonheurs du hasard. Et puis, savoir apporterait-il quelque chose de plus ? Non probablement, au contraire, quelque chose en moins, l’intérêt pour la curiosité prenant le pas sur la curiosité pour l’expérience esthétique. C’est ainsi que j’ai poussé la porte de Spacejunk et découvert les toiles de Fabien Bonzi en oubliant ce qui, d’abord, m’avait intrigué. L’artiste a du style, une cohérence, de la constance dans l’exploration d’une idée pour en tirer tout le jus de vérité. Chaque toile reprend le motif, joue sur la vivacité du trait ou la couleur, ou l’espace d’inscription. Sur chacune, comme un ballet échevelé de civelles ou de nématodes, traces de trajectoires légères à la surface de la matière. Avec chacune, il se passe quelque chose, autre chose ou la même chose qui saisit le regard, le retient et le questionne. Mouvement et équilibre. Un « judo philosophique » arbitré par un cartel impitoyable : « Les règles sont claires : sortir de la cage fera de toi un exclu« .

Fabien Bonzi ---Moprobable-165x110-acrylique-et-encre-de-chine

Fabien Bonzi, Moprobable (165×110, acrylique et encre de chine)

Fabien Bonzi ---Pearl-206x166-acrylique-,encre-de-chine

Fabien Bonzi, Pearl (206×166, acrylique et encre de chine)

Travailler avec et dans la matière, jouer sur les textures, la fluidité du matériau. Les traces, entre chorégraphie savante et gribouillage virtuose, évoquent celles de Polock mais ce n’est pas cela, ni non plus les bacchanales de Cy Twombly. « L’héritage de mes pairs est un choix« … mais est-ce bien à ceux-là qu’il faut penser. Ce qui s’offre au regard est autre chose que ce que suggèrent ces évocations. L’œuvre de Fabien Bonzi est libre et contenue à la fois, le fruit d’un élan et d’une grammaire. Sans aucun doute l’aboutissement d’un long et patient apprentissage : « Dessiner pendant les cours m’a poussé sur la pente fatale de l’art » confie l’un des cartels. Au fil de la pente sur laquelle il glisse, Fabien Bonzi pose les jalons d’une esthétique vigoureuse.

Fabien Bonzi ---The-golden-issue-162x100-acrylique-et-poudre-a-enduit

Fabien Bonzi, The golden issue (162×100, acrylique et poudre à enduit)

Fabien Bonzi - Lord Blarney 195x94 acrylique ,encre de chine et Posca - ExtraitIl faut dire, enfin, un mot de la technique : les traces sont celles d’un skate que l’artiste fait rouler sur la toile sur laquelle il a déposé la peinture. Ces traces sont donc effectivement celles de trajectoires, et ces trajectoires celles voulues par une chorégraphie maîtrisée et improvisée. Le risque était de réduire la création au tour de force, le talent est d’offrir des toiles qui se suffisent à elles-seules, qui s’imposent par leur vie propre, par leur capacité à susciter sans discours, ni commentaires, une émotion, puis des questions : « à qui appartient l’air ? « 

Après la visite de l’exposition « Slidesamples – No Way Out Blackout« , Fabien Bonzi, Spacejunk Grenoble jusqu’au 6 juin 2015

Illustrations (courtoisie de l’artiste) : (1) affiche de l’exposition ; (2) Fabien Bonzi, Moprobable (165×110, acrylique et encre de chine) ; (3) Fabien Bonzi, Pearl (206×166, acrylique et encre de chine) ; Fabien Bonzi, The golden issue (162×100, acrylique et poudre à enduit) ; (4) détail, cliquer sur l’image pour voir l’œuvre de Fabien Bonzi, Lord Blarney (195×94,  acrylique , encre de chine et Posca) —  Note du cartel : « On peut tous écrire la pierre de Rosette ».

Citations en italiques : Fabien Bonzi, titres d’œuvres exposées. Pour plus d’information sur le travail de Fabien Bonzi contacter [Spacejunk]



Catégories :art contemporain, choses d'ici, regardeur

Tags:,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :