À propos du portrait photographique, (3) l’auteur

[(1) l’opérateur]
[(2) l’interprète]

Libéré de la technique, convaincu de ce que l’image qu’il produit n’est pas la reproduction d’une réalité mais la matérialisation d’un regard, voire d’une volonté de montrer, le photographe peut devenir auteur. Le portrait transforme alors le sujet en l’objet d’un propos. Le photographe rejoint le peintre qui tire parti de tous les espaces de liberté que les contraintes de sa technique lui imposent.

Jean Cocteau par Lucien Clergue (vue d'exposition)Les images de Lucien Clergue et Ph. P. Vals choisies pour l’exposition « En-visage l’écrit » en sont de bons exemples. De Cocteau, Clergue dessine le profil plus qu’il ne le photographie renvoyant le regardeur à l’œuvre plastique autant que littéraire du poète qui reconnaissait probablement à la photographie ce qu’il attribuait au cinéma : « écriture moderne dont l’encre est la lumière ». Cette ombre dit la distinction, la délicatesse. Elle mesure la distance d’un outremonde ; nous ne pouvons traverser le miroir pour rejoindre le poète. L’image de Lucien Clergue révèle et garde à distance. Louis Ferdinand Céline par Ph. P. Vals (vue d'exposition)Le portrait de Céline par Ph. P. Vals relève d’un autre parti pris, mais s’agit-il d’un portrait ? Ou d’autre chose : la participation silencieuse à un moment de l’histoire. Un témoignage. Vals réalise cette image en 1947. Céline est exilé, incarcéré à Copenhague ou tout juste sorti de prison. L’homme est-il défait ou révolté : « C’est un fantôme de leur délire qu’ils accablent ! Pas moi du tout », proteste-t-il. Il faut en savoir beaucoup pour recevoir cette image qui nous renvoie, finalement, à cette question que la rencontre de Céline nous pose avec entêtement : comment concilier l’homme et l’œuvre ? Peut-être est-ce là la raison de la présence de cette photographie, la seule à ne pas être un portrait (les traits de Céline nous sont cachés) parmi toutes les images de cette exposition. Sans visage, le cri.

Aujourd’hui, la photographie est un art visuel. Elle est l’instrument pour un geste de création, un instrument parmi tous ceux dont disposent les plasticiens. La galerie de portraits par les anciens et les précurseurs, proposée par les commissaires de l’exposition « En-visage l’écrit », est une vaste antichambre didactique d’une exposition dans l’exposition, celle de portraits d’écrivains contemporains par Paul Allain, Jean-Pierre Angéi, Gilles Buyle-Bodin et Mathilde Darel. Classicisme recomposé, jeu du photographié et du photographieur, toute la palette de l’expression contemporaine est explorée pour livrer des images qui dépassent leur sujet et nous offrent des moments de plaisir, de réflexion, d’évasion. Le carton d’invitation au vernissage de l’exposition évoque cet élan contemporain par des effets de solarisation et de colorisation des images anciennes au risque d’égarer le futur visiteur dont le soupçon, pourtant, devrait être éveillé par le visage renfrogné de Beaudelaire. Le poète se méfiait beaucoup de la photographie dont il assura que « s’il lui est permis d’empiéter sur le domaine de l’impalpable et de l’imaginaire, sur tout ce qui ne vaut que parce que l’homme y ajoute de son âme, alors malheur à nous ! »

L’exposition « En-visage l’écrit » à l’ancien musée de peinture de Grenoble
se poursuit jusqu’au 23 septembre

Illustrations (courtoisie agence Opale) : (1) Jean Cocteau, photographie de Lucien Clergue (vue d’exposition, photographie de l’auteur) ; (1) Louis Ferdinand Céline, photographie de Ph. P. Vals  (vue d’exposition, photographie de l’auteur) ; (2) page de couverture du carton d’invitation.
Citation : Charles Beaudelaire, Le public moderne et la photographie, Études photographiques, n°6 mai 1999



Catégories :choses d'ici, idées, photographie, regardeur

Tags:, , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :