Étonnant Stonehenge, étrange passage

Peut-être n’est-il pas trop tard pour parler d’une œuvre que je n’ai pas vue comme j’en avais conçu le projet. Mais voilà, on ne fait pas toujours ce que l’on veut, les occasions imaginées de visiter Montbéliard n’ont pu se réaliser. J’en reste donc aux images et à la présentation que j’ai reçues de Laurent Pernel qui annonçait l’installation d’un monument (itinérant) sur une place de la capitale de l’ancienne principauté. « Monument1.Stonehenge » est constitué d’un ensemble de panneaux publicitaires, disposés en cercle, dont la caractéristique la plus immédiate est qu’ils offrent leur dos aux passants. Rien de bien engageant. Ces dos paraissent tenir le regardeur à distance. Pourtant… imaginons la visite. Un après-midi de fin juillet…

pernel-stonehenge1.1292170861.jpg

Complètement égaré, bien que la ville ne soit pas bien grande, en cherchant l’esplanade de l’Acropole, je me débarrasse finalement de ma voiture dans un petit parking proche de l’office de tourisme et me décide à demander humblement à un trissus qui passe par là, le chemin que mon GPS me refuse. Il ne connait pas non plus l’esplanade de l’Acropole, mais il connait celle des Princes qui, par chance, n’est pas très loin. A peine une petite centaine de mètres. Je m’engage donc dans la direction qu’il m’indique, passe sous les murs du Château des ducs de Wurtemberg et aperçois sous les frondaisons la sculpture-installation annoncée par l’invitation. Les passages piétons n’aménageant pas de voie directe, il me faut encore trouver le meilleur chemin pour traverser sans risque. Tirer des bords, en quelque sorte, avant d’accoster l’îlot qui ponctue l’esplanade. Enfin, m’y voici.

pernel-stonehenge2.1292170903.jpgTrois cercles concentriques structurent l’installation. Celui des rues dont émerge le bruit sourd d’un trafic soutenu pour la saison. Celui des arbres dont les pernel-stonehenge4.1292171575.jpgfeuillages laissent filtrer les chants d’oiseaux en joie. Celui de l’installation de Laurent Pernel qui se referme sur le silence d’un mystère. Que cache la ronde publicitaire ? En m’approchant, entre les plaques grises qui dessinent ce dernier cercle, je distingue des couleurs, des jeux de pénombre. L’écart entre les plaques est assez important pour que je puisse avancer la tête et découvrir des images : des personnages qui me tournent le dos. pernel-stonehenge3.1292171471.jpgDes silhouettes se découpent à contre-jour, prises dans la lumière d’un espace dans lequel, forcément, je me trouve. Mise en abîme topologique : je plonge le regard au cœur d’un intérieur dont les occupants regardent un extérieur qui n’est autre que le monde où, à cet instant même, je me tiens. Si je pouvais pénétrer le cercle, alors surement mon propre monde me serait révélé. Jeux d’intérieur et d’extérieur, de clair et d’obscur, la sculpture éphémère de Laurent Pernel nous renvoie la lueur intime d’un possible qui se laisse deviner mais jamais saisir. Comme une présence de l’aube en nous même.

Stonehenge, lieu d’un rituel de passage entre vie et mort. À Montbéliard, le rituel improvisé du regardeur accompagne un passage entre vie et vie. Le secret gardé au cœur du cercle de « Monument1.Stonehenge » est celui de l’espérance.

D’après le visite virtuelle de « Monument1.Stonehenge » fruit du travail réalisé dans le cadre de la résidence de Laurent Pernel au 10neuf, centre régional d’art contemporain à Montbéliard. Cette oeuvre a été inaugurée le 25 juin 2010.

Illustrations (crédit photographique Phoebé Meyer) : (1) et (2) vues d’ensemble de l’installation de « Monument1-Stonhenge » (série photographique affichée sur 6 éléments de mobilier urbain) ; (3) et (4) détails de « Monument1-Stonhenge » (images d’habitants du quartier de la Montagne à Etupes et Champvallon à Bethoncourt, photographies Laurent Pernel)



Catégories :art contemporain, regardeur

Tags:, , , , , , ,

1 réponse

  1. Laurent Pernel est présent dans le porte-folio « documents d’artistes Rhône-Alpes« . Vivant et travaillant à Lyon, il est représenté par la Galerie Olivier Houg.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :