Le blog, aubaine de la critique parlée

Réflexions sur la critique (2e édition) / Albert ThibaudetIl y a donc trois catégories de critiques : les professeurs, les écrivains et les journalistes, selon Albert Thibaudet cité par Jean-Louis Jeannelle dans un papier paru dans la dernière livraison du Monde Des Livres. Ce bel ordre, nous explique rapidement Jean-Louis Jeannelle, a été bousculé par l’avènement des nouveaux supports de communication que sont la radio puis la télévision et, pourrait-on ajouter, le développement sans précédent de la presse dont l’échelle de diffusion et l’accès n’ont plus rien à voir avec ceux des débuts du siècle dernier (l’ouvrage de Thibaudet a été publié en 1939).  L’irruption de l’Internet accentue ce phénomène qui permet à la fois d’accéder à l’expression des idées et des jugements, et d’en être le producteur. Les blogs, bien sûr sont perçus comme les nouveaux vecteurs de la critique avec quelques exemples emblématiques telle la République des livres* ou le Tiers Livre*. Mais avec scepticisme, parce que « l’investissement de ce médium fluctuant y rend l’exercice du jugement trop anarchique pour qu’il soit possible d’attendre d’Internet qu’il se substitue aux anciens modèles. »

Albert Thibaudet aurait-il été si pessimiste ? Je ne le crois pas. Dans la partie de son ouvrage dans laquelle il distingue les trois critiques, il évoque l’ainée des critiques, la « critique parlée », c’est-à-dire « ce qu’on pourrait appeler la critique spontanée, la critique faite par le public lui-même ». Il en fait même l’éloge en en appelant à quelques grand esprits : « La vraie critique de Paris, écrivait Sainte-Beuve dans un de ses tout premiers Lundis, se fait en causant; c’est en allant au scrutin de toutes les opinions, et en dépouillant ce scrutin avec intelligence, que le critique composerait son résultat le plus complet et le plus juste ». Passé ce coup de chapeau à la critique véhiculée par les conversations (d’un « public éclairé », quand même), il note que la critique ne « commence à vivre littéralement » qu’en passant à l’écrit. Finalement, « la critique spontanée ne consiste pas seulement dans les conversations, dans la parole auditive, mais dans ces succédanés de la parole que sont les lettres, les notes personnelles ». A quoi il aurait ajouté aujourd’hui les blogs ! Le blog compris comme un technologie avec ses contraintes propres dont l’accessibilité et l’adéquation aux propos spontanés n’excluent pas le travail de l’écriture. Un outil aussi démocratique que le cahier d’écolier, lieu d’accueil bienveillant de l’écriture du plus modeste écrivant à celle du plus fameux écrivain (je pense, par exemple, au blog de José Saramago*).

Non, décidément, il ne faut pas céder au pessimisme, mais en revanche reconsidérer le scepticisme avec un esprit critique (sur notre conservatisme) et une perspective historique. Les grands changements dans les média de communication, de l’invention de l’écriture à celle d’Internet, ont été accompagnés de doutes, voire de résistances. Le blog offre aujourd’hui la possibilité — que nous reconnaissons tous — d’une expression publique ouverte, pour le meilleur et pour le pire. Nous ignorons comment de ce chaos naîtra une nouvelle organisation, des repères pour distinguer ce qui a une valeur de ce qui n’est que bruit, et finalement les modèles de l’expression critique qui prendront la suite (le relais) de ceux que nous connaissions. Nous n’en sommes qu’au début de la critique bloguée et de l’émergence du lecteur comme quatrième critique. A suivre…

A la suite de la lecture de Jean-Louis Jeannelle, Presse: des « proconsuls » aux blogueurs, Le Monde des Livres, 26 mars 2010, p.9

Les citations d’Albert Thibaudet sont tirées de Réflexions sur la critique, Gallimard, 1939 (seconde édition disponible en ligne sur Gallica, cf p.127 et suivantes).



Catégories :idées, lecteur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :