La ville comme ils la voient

Peindre la ville non pour témoigner d’une architecture ou révéler une urbanité, ville construite ou habitée, mais pour partager que l’on a perçu de ce qu’elle est en elle-même, son âme, son identité, ce qu’elle a de secret, c’est probablement comme cela que l’on pourrait décrire le projet des plasticiens qui ont suspendu leurs œuvres aux cimaises d’artiSens pour proposer une autre exploration de La ville et ses quartiers.

img_2226.1255893327.JPGalissapetit2009gordes.1255893622.jpg

La diversité des œuvres exposées, à la fois par les techniques et par la nature des images, suggère qu’il n’y a pas une ville mais des villes dont la réalité tient aux histoires particulières, déambulations familières sources de relations intimes. Pierre Sansot, écrivant sur Narbonne, confiait que « chacun d’entre nous invente un ville à l’image de ses goûts et qui, par bonheur, ne recouvre pas tout à fait la ville la plus mémorable. J’accorde [écrit-il] une valeur réelle à des immeubles, des tournants de rue, des terrasses qui n’ont pas, en soi, une dignité éminente et que j’ai retenus à la suite de ma pratique quotidienne et aussi de la chance. » Il remercie le ciel pour la lumière particulière qui lui aura révélé une façade, Alissa Petit remerciera les lumières fugitives et incertaines de la nuit dont elle saisit les effets pour les transformer en des formes mi-ombre, mi-sommeil. Le regard se repose sur ces images de paix. On imagine les habitants retirés dans la chaleur bienveillante de leurs logis, et l’artiste seule, dehors, pour témoigner de l’énergie noire de la ville [*], entre sérénité et mystère.

La photographie est présente en amont de plusieurs œuvres exposées. Elle l’est pour elle même avec les images de Virginie Taghakian et d’Emmanuel Bertrand [*] dont l’écriture classique ne s’autorise que la liberté de prise de vue et peut être du recadrage. tour-perret-rose-pour-tirage-carton-sans-bordure_web.1256918170.jpg Elle l’est comme un moyen de créer des mémos à partir desquels la perception est retrouvée, reconstruite, restituée au regardeur. Alissa Petit recueille ainsi ses impressions noctambules. Elle l’est comme matière première pour Philippe Collignon et Dominique Lavault dont les traitements graphiques sensibles exaltent les ténèbres de la ville ou la beauté oubliée d’un monument que l’œil habitué ne voyait plus [*]. Patrick Tourtel, quant à lui,  réduit tourtelville.1255893791.jpgla prise de note photographique à sa plus simple expression (le sténopé) et offre des images habitées d’ombres d’humanité. Il réaffirme la place du premier de nos cinq sens. Dans tous les cas, l’appareil photo et la technique accompagnent l’œuvre de création, mais l’œil, l’œil seulement, guide l’objectif et la main pour faire naître des images uniques.

L’exposition de l’atelier artiSens  en atteste, la ville et ses quartiers sont à la fois un assujettissement géométrique de la matière et le produit de nos regards dans un espace de vie.

L’exposition La ville et ses quartiers à l’atelier artiSens
se poursuit jusqu’au 24 octobre

Illustrations : (1) Alissa Petit, Vers la place de Gordes II, 2009 (Huile sur châssis toilé – 25×75 cm / courtoisie de l’artiste) ; (2) vue de l’exposition, phographies de Virginie Taghakian (photographie de l’auteur) ; (3) Philippe Collignon et Dominique Lavault, Cimetière des monstres / « La tour Perret rose », 2009 (courtoisie des artistes) ; (4) Patrick Tourtel, En-visager la ville, 2005 (encre sur papier / courtoisie de l’artiste).

Citation tirée de : Pierre Sansot, Narbonne ville ouverte, Fata Morgana, 2000 (p.26)



Catégories :choses d'ici, regardeur

Tags:, , , , , , ,

1 réponse

  1. Patrick Tourtel participe à l’exposition … Groupshow … du 31 mars au 23 avril 2010, au cercle des arts à Toulouse. Vernissage le jeudi 1er avril.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :