Sauvé par la chute

9782070120079.1220387619.jpg Le roman s’étire avec une respiration juste assez soutenue pour que l’on ne s’endorme pas. Manifestement le lecteur est plus solide que François dont le sommeil ou la distraction permettent à Dominique d’usurper l’identité pour entrer en contact avec ses copains d’avant… Le découvrira-t-il ? Jusqu’ou va-t-elle aller ? On se le demande mollement en lisant par dessus l’épaule de Dominique les courriels échangés. On survole nouvelles et souvenirs au fil des pages. Comme pour les soirées diaporama de retour de vacances, ce ne sont pas nos souvenirs mais si cela ne traine pas trop en longueur on peut être intéressé, attendri ou amusé par les rappels que suscitent les images. Mais là, c’est un peu long… lecteur de grand fond, on insiste… on endure… on persiste… plus que quelques pages, et soudain…

« – Ne me dis pas que c’est toi… que tu es… »

On se réveille. Ainsi donc… peut être s’en serait-on douté si le narrateur ne nous avait doucement anesthésiés ; mais finalement on est surpris et amusé. Consciencieux on lit les pages qui concluent le livre, presque en pensant à autre chose pendant que  François et Dominique trouvent les mots de la fin en compagnie d’amis avec lesquels ils passent la soirée. Lecteur aguerri aux risques de la somnolence on garde assez de vigilance pour entendre :

« – Je sais. C’est ce que j’étais à l’époque, avant mon opération. »

Ça alors, c’est le bouquet ! Vraie surprise. Le livre est terminé. Encore quatre lignes et c’est le point final. On reste un peu rêveur, absent comme pendant le générique d’un bon film que pour le coup on se repasse à l’envers. C’est un tout autre livre qui se referme.

Didier Daeninckx , Camarades de classe , Gallimard 2008 (citations pages 164 et 168)
Illustration extraite de la jaquette de l’ouvrage [ici]



Catégories :lecteur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :