Expo pour personne seule

Pierrestiger Danérol 0806Surfaces noires parcourues d’avènements de matière : rugosités, anfractuosités, sinuosités. Parfois, des marques blanches. Signes ou jalons. Tentatives de calibrage ? L’œil effleure, accroche, glisse, s’attarde, s’évade vers d’autres espaces… volumes de marbre refermés sur eux-mêmes, dos ronds offerts à la caresse de la main. Aériennes, les courbes de la pierre répondent aux alignements canoniques de la toile. Répondent, ne s’opposent pas. Les œuvres du peintre et du sculpteur se conjuguent dans un espace qui se fait œuvre à son tour. Installation des œuvres. Installation comme œuvre. Notre émotion est faite de ces rencontres autant que des œuvres dans leur singularité.
La beauté classique de ces paysages contemporains est interrogée par deux impromptus vidéo. Au visiteur hésitant à vérifier le velours ou la soie du marbre, l’invite de la caresse sensuelle de deux mains issues de la lumière. Dans une crypte latérale, sombre et intime, une toile où dominent le blanc et le signe, la seule, est tout à coup recouverte d’une lumière de sang et déchirée d’un bref accent révolutionnaire. Ces interruptions obligent à penser l’exposition et à ne pas seulement se laisser porter par la magie de l’installation. Magie dont toute la force ne s’exprime qui si la visite est solitaire. Toute autre présence dans ce champ d’émotion est intrusion, interférence dont il faut patiemment attendre l’éloignement de l’écho.

Alain Danérol (peinture), Robert Pierrestiger (sculpture) dans une mise en espace de Charles Payan à St Siméon de Bressieux (Isère), ce mois de juin 2008.


Catégories :Non classé

Tags:, ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :