Fauve fragile

tn_vlaminck_2x_hp.1205876376.gif Coup de poing dans la palette. Seules quelques couleurs survivent. Elles le paient d’une épreuve de force avec les paysages et les visages. Le pinceau sculpte la toile, reconstruit notre vision du monde, d’un cheval, d’un arbre, d’un sein. Symphonie impatiente. Défi. Coup de gueule. Puis lent épuisement. Pourtant nous restons éblouis, saisis par ce surgissement formidable dont l’écho s’éloigne. Toute l’énergie a été donnée. Les derniers tableaux annoncent le reflux des premiers élans.



Catégories :art moderne, regardeur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :